31/12/2008

Juste des mots pour te dire...

 

 

181 je tadore

  

Juste des mots pour te dire

 

Des mots pour te dire comme je t’aime

Comme tu es le soleil de mes jours

L’ivresse de t’aimer sublime mes poèmes

Peint des cœurs sur tous nos amours

 

Tu es velours de mes printemps

Quand s’éveille la fleur cueillie

Aux frissons de nos vingt ans

Quand passe le temps sur nos vies.

 

Tu es lune des nuits qui m’habite

Ces étoiles au fond de mes yeux

Qui font des sourires et qui gîtent

En ombre qui nous reflètent tous deux.

 

Tu es le soleil de mes matins perdus

La rosée de mes rêves qui m’enivre.

Ce chemin que je prend, inconnu

Cette allée d’errance où se meurent tes soupirs.

 

Tu es la moisson de mes automnes

Ce songe cueilli dans les gouttes de pluie,

Ce refrain que les oiseaux entonnent

Pour chasser mes ennuis.

 

Tu es cet encrier du ruisseau

Qui trempe ma plume pour t’écrire

Ses je  t’adore et autres mille mots

Que seules reconnaissent les âmes qui chavirent.

©Janedeau  (Du recueil :La moisson des rêves)

91

06:43 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Frissons de désir

couple beau 5voujx9f

Frissons de désir

 

Sur tes berges blanches

Font naufrage les étoiles

Déposant sur mes hanches

De leurs blanches voiles

 

Les vents fous du désir

Empreints de ciel bleu

Sur ma peau, chavirent

Emportant échouer tes aveux

 

La nuit tresse nos rêves

Réinvente des jeux amoureux.

Sous tes doigts s’achèvent

Ses rondes de jours pieux.

 

Viens aime-moi jusqu’à l’aurore

Qu’en tes baisers je goûte l’ivresse

Que je grave en ce plus doux trésor

Ton nom dans l’écrin de ma tendresse.

 

Viens que je cueille tes soupirs

Au jardin de mes langueurs

Qu’en bateau ivre qui délire

Je vogue jusqu’à ton cœur.

 

Que nos corps scellé d’un même accord

Lacère le ciel de nos mots d’amour

Et qu’en tes bras j’atteigne enfin ce port

Qui me fera tienne pour toujours

 

© Janedeau (Du recueil : La moisson des rêves)

1 amour252

02:59 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Flocons d'étoiles

 paysage org7tcdt

 

Flocons d’étoiles

 

Autour de notre chalet de bois

Sur la neige,elles courent les étoiles.

En mes yeux glissent tes rêves

En rivière de larmes blanches.

Le vent frappant au tambour

Accorde à mon oreille

La cymbale des flocons d’étoiles

 

Nul murmure en mon âme

N’est plus doux que cet orage du coeur

Entraînant  ton image faire naufrage

Au bleu de mes vagues d’amour.

Je revois sur la mer agitée,

S’engouffrer en mes rêves,

Les grandes déferlantes criant ton nom.

 

Qu’es-tu donc devenu ô mon amour

À l’approche de ces vents fous de l’hiver ?

Je te cherche dans la brume de ma raison

Et ne trouve plus l’auberge de nos amours.

Des flocons d’étoiles ont effacé tes pas

Sur la grève le vent  ne joue plus

Que des mélodies de cœurs brisés.

 

©Janedeau ( Du recueil : Les ruisseaux de l’âme

1 2rkr87n3

01:55 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Aux flots des souvenirs

 

femme grpsk74m

 Aux flots des souvenirs

 

Ce soir me revient en mémoire cette eau bleue,

Ses pierres rondes cachant ton ombre.

Velours si léger dans l’écrin de mes rêves

Qui ravive mon âme au souffle de tes lèvres.

Je revois passer l’été au ciel des étoiles,

Se mirant aux vagues douces caressant mes pieds.

Nul chant n’est plus doux que ce fou murmure

Aux frissons de soie habillant ton doux mirage.

 

En mes mains, je porte encore ce bouquet de fleur

Ses mêmes que tu avais tressé en mes cheveux.

Parfum d’ivresse qui m’enivre toujours autant

Qu’au premier jour de notre amour.

Quand je pense à toi, j’ai du soleil au fond des yeux

J’ai le bleu des vagues pour enfouir mes rêves.

Reviens vite ô amour, je me meurs sans toi

L’hiver au rendez-vous gèle mon âme…

 

©Janedeau (Du recueil : la moisson des rêves)

1 338442mkzabxfg0a

01:35 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

À demain

 

a demain b0cd3baef9

À demain

 

À demain doux soleil de mes rêveries

Errance du jour qui s’attarde et me grise

Volets de brume d’or qui m’enlisent.

M’emportant tout bord de ta nuit.

 

Subtile ciel de lune qui m’attire

En sa chevelure de rêves insensés.

Tu y tisses des étoiles qui se mirent

Tout au fond de mes yeux délavés.

 

À demain ma rivière d’onde sauvage

Puits d’embruns au creux de ma mémoire

Qui voltige de mirages en mirages

Ne me laissant à rêver qu’un brin de soir.

 

Ton nom, erre en mes matins perdus

Vogue sur un pâle océan de rosée

Ton doux reflet, je le bois éperdue

Attendant de ce rêve, qu’une réalité.

 

À demain pour que je te dise je t’aime

Pour que le soleil fleurisse nos émoi.

Attends moi sur la rive de tes poèmes

Pour que je m’enlise rien qu’auprès de toi

©Janedeau  (Du recueil : la moisson des rêves)

 

1 5Animation9

 

 

 

01:02 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/12/2008

Les moulins de mon coeur

decoration

 

Les moulins de mon coeur

 

Tandis que la lune habillé d’émoi

Me berçait dans ses rêves de pluie

Toi sur des parchemins d’ombre

Tu m’écrivais, à la plume de tes larmes

Le bleu de tes mots d’amour.

 

Jamais n’avaient été plus beau

Le cap des regrets,

Les miroirs de l’automne

Quand ils reflétaient en soupir de larmes

Les ruisseaux de ton âme.

 

À flot de rêve sur ton coeur

Je me laissai porter

Par le souffle de tes délires

Déliant de l’onde de ta mémoire

La caresse d’un souvenir.

 

Comme j’étais bien dans tes bras

À l’abri de ces hivers qui gèlent l’absence,

En ces silences endormis au creux de l’émoi

Pour te retrouver, j’effeuillais la brume

Croyant toujours t’y prendre à mes rêves.

 

Mais le cap de l’automne paré de ses regrets

S’invite sur les flots à me parler de toi,

Sans cesse je relis tes mots d’amour

Murmures mettant au fond de mon coeur

Sur mes vieilles déchirures, du bleu à laver.

 

Dans la pénombre de mes ruisseaux de l’âme

La traîné des oiseaux s’est habillée de duvet

Pour y nicher en ma blanche et vieille solitude.

Je ne suis plus pour toi que plume de vent

Et encrier du ruisseau buvant ton ombre.

...

©Janedeau (Du recueil : Les ruisseau de l'âme)

1 2vvtb9x

03:59 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Il est des roses

couple de près xejnc8qc

 

Il neige des roses

 

Ce soir, ma nuit s’est habillée des étoiles de tes yeux.

Du fond de ma mémoire, j’entends comme ta voix,

Me susurrer encore ses doux accords de brise.

Il neige des roses tu sais, en la nuée des souvenirs.

Mon ciel en fleurs de lune s’assombri

Par le flot de tes désirs enfantant l’émoi d’un frisson.

En tes douces vallées de chair, entre mes doigts,

D’où j’entreprends une longue chevauchée d’ivresse

Je croise ton ombre rêveuse au ruisseau de mes lèvres.

Comme il doux ce parfum du vent de ta tendresse.

Tes baisers affluant sur les rives de mon âme

Emporte au port de tes yeux les brumes de ma raison.

Ce soir, ma nuit s’est habillée des étoiles de tes yeux

Mon port d’attache c’est quand tu m’ouvres les bras,

Quand tes sourires ruissellent comme larmes de soleil,

Qu’aux soupirs des blanches mémoires de l’écume

Tu me renvoies en mon âme ton image se mirer.

Roses et bleues coulent en nos cœurs les vagues de la nuit

Emportant comme des bateaux ivres nos âmes enlacés.

En nos ciels d’ivresse, il neige des roses,

Caresses qui s’enchâssent en nos berges blanches

Seulement quand tu m’aimes toi mon amour de ciel de nuit.

 

©Janedeau ( Recueil : Les ruisseaux de l’âme)

1 h26hp2pl

03:14 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/12/2008

Il est des matins d'aube

 

femme 647885703

 

Il est des matins d’aube…

Il est des matins d’aube

Des matins de refrains bleus…

Où le rivage glisse à l’eau

Ses rêves de larmes amères.

 

Comment oublier l’encre séchée

De tes milles promesses….

Le soleil a tout brûlé les chemins

Qui menaient à ton cœur…

 

Il est des matins d’aube

Où s’en vont rêvasser

Nuées d’étoiles en tes yeux.

Et pour m’y perdre, je m’y noie…

 

Blottis sur les flots bleus de la mer

Je ne sais plus qu’étreindre tes silences.

Ton absence creuse un puits de larmes

En ma solitude…

 

Comment pourrais-je désormais

Abreuver mes rêves d’eaux?

Les fontaines de l’aube ont laissé

La pluie de mes rêves se tarir…  

 

©Janedeau (Du recueil : La moisson des rêves)

barre dyn008_original_

04:35 Écrit par Jane Deau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/12/2008

Everloving

22:30 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/12/2008

Dans ton regard

couple Sunrise_illustration

 

Dans ton regard

Dans ton regard, l’horizon s’étend en verte prairie
Ensemençant aux moissons des rêves nos je t’aime.
Qu’il est donc doux murmure le long courant du lit
De la rivière nous récitant ses sublimes poèmes.

 Je ne sais qu’entrevoir la mer sous tes paupières
Déverser sur mes pieds ses larmes blanches,
Boire ses doux baisers en recueil de mes prières
Telle une promesse d’amour d’un beau dimanche.

Dans ton regard des étoiles tissent des sourires,
Glissent en mes yeux des bouts de ciel bleus.
J’ai au fond de la gorge ton nom qui délire
Sous ma plume, mes mots te rendent amoureux.

Dans ton regard veillent nos rêves éternels,
Arcs-en-ciel qui  rappellent nos doux serments.
Nul chant n’est plus doux que celui des tourterelles
Qui m’a fait tienne en ce jour de printemps si aimant.

©Janedeau

 

 

03:07 Écrit par Jane Deau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |