07/01/2009

L'ombre d'un frisson

couple f0gcldjy

L’ombre d’un frisson     

 

La nuit qui vient brûle mes rêves,

Dentelle d’étoiles mes errances,

Froisse ton ombre sur la grève,

Peint du bleu en mes démences.

 

Où es-tu ô mon tendre amour ?

Je te cherche dans la mêlée

L’ombre d’un frisson du jour

Me montre ton visage aimé.

 

Les baisers de l’aube miroitent

Au puits de mes vents du désir,

Se font doux nuages de ouate

M’emportant en tes fous délires.

 

Ô comme j’aime, de toi, rêver

Me laisser bercer en tes caresses

Boire l’onde brûlante de tes étés

Coulant sur ta peau en ivresse.

 

J’aime effeuiller en tes yeux

Des feuillets d’étoiles bleus

Y capter ton ciel amoureux 

Y déposé un brin de mes aveux.

 

J’aime en tes berges, m’enivrer

En la soie de tes marées montantes

M’exiler avec toi en ton île innée

De nos douces jouissances.

 

Prendre le premier bateau ivre

En partance vers ton cœur.

Me laisser dériver en tes désirs

M’enrouler à ta vague de bonheur.

 

Quand je t’aperçois en mes rêves

J’ai au bout des doigts cet amour

D’ombre du frisson de ta sève

Qui me fait femme à tes jours.

 

 

Janedeau (Du recueil : Les ruisseaux de l’âme)

cid001c01c614c3e12a45a0b62bc45

20:38 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.