14/02/2009

Bruines d'étoiles

femme rx91i52c

 Bruines d’étoiles

 Sous la voûte bleuie du ciel errent les émois

Habillés je crois en frissons du désir.

Le printemps encore loin des portes de l’hiver

Passe dans l’enchevêtrement des gouttes de pluie.

Je n’ai plus au cœur aucun espoir de te revoir

De réentendre murmurer nos brises d’été.

Tu t’es envolé sur les ailes du vent,

Sous cet humble lune qui créer les rêves

Et qui s’enfuit bien loin de ma galaxie.

Mon cœur maintenant tangue sur une mer sans âme.

J’ai entre les mains une gerbe de fleurs d’écume

Qui ne portent que des parfums de larmes.

Un jardin d’eau où ne pousse que lit de mousse.

Mille regrets je crois, marquent l’aube

De baisers d’adieu….Tu n’es plus là

Et ton reflet dans les ombres dansantes

Mirée dans un étang de mélancolie

Jette en ma coeur des larmes nostalgiques.

 

 ©Janedeau  (Du recueil : La moisson des rêves)

1 apu-1-kim7wgptos2hncr993755si5

20:33 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.