17/02/2009

Matin de rêverie

femme oeeQwZXTcVF0og

 

Matin de rêverie

 

Il ruisselle sur mon âme des étoiles de nuit.

L’aube ce matin s’est levé en perle de pluie

Je crois déjà croiser les chemins de tes étés

Car sur mon corps, dorment encore tes baisers.

 

Comme dans mes rêves les plus fous,

Je me réveille tout au creux de tes bras

Avec cette magie dans l’air des vents doux

Me soufflant à l’oreille tendre émoi si bas. 

 

Il y a du soleil qui courre sur tes berges

Des bourgeons de fleurs qui frissonnent.

En toi, les abîmes de ma nuit immerge

Tanguant aux murmures qu’elles entonnent.

 

Nul chant n’est plus doux que tes rivages,

Sauvages prairies qui longent mes côtes.

Et m’emportent sombrer en tes naufrages.

Ô dieu je si suis bien en tes marées hautes.

 

Laisse-moi ancrer ce doux ciel à nos rêveries

Pour que j’y dessine des étoiles à tes yeux,

Et que j’y dépose tout  l’or de tes nuits

Car tu sais, tu es mon seul et unique bonheur.

 

 

©Janedeau 

ac80f228c3

02:31 Écrit par Jane Deau dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.