12/06/2010

Larmes d'adieu

 

Larmes d’adieu

 

Tu t’en ai allé pour toujours au pays de l’oubli

Me laissant seule avec mes nuits d’étoiles.

Le ciel poudré d’or traverse mes songes

Je suis au quai des rêves, je pense…

Je t’imagine dans mon grand lit blanc

Tendant les bras pour m’enlacer

Avec un sourire aux lèvres qui sonne faux.

Tes baisers ont soudain un goût de larmes salées.

Ô qu’il est donc lourd ce silence de l’absence,

Cette douleur qui transperce mon âme.

Comment m’endormir sans toi maintenant…

La lune rousse témoin de mes tempêtes du coeur

Embrume ma raison et souille mes espoirs.

Je suis toujours seule en ce beau ciel d’étoiles

Qui vogue jusqu’au bout de l’éternité

À la recherche de notre bateau ivre.

Sur le carnet du temps, il n’y a plus que l’ancre

De nos souvenirs défaits et que des larmes

Qui font des voyages au pays de l’oubli.

 

©Janedeau